Assurance véranda : tout ce qu’il faut savoir pour la protéger !

Vue extérieure d'une grande véranda en bois accolée à une maison.

Votre véranda, tout comme votre maison ou votre voiture, doit être protégée contre de nombreux risques. Intempéries, dégâts des eaux, sinistres, effractions : comment fonctionne l’assurance véranda ? Que couvre-t-elle, comment la souscrire et auprès de qui ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur votre assurance véranda !

Véranda et assurance habitation : comment cela fonctionne ? 

En tant qu’extension de votre maison (et nouvelle ouverture sur celle-ci), la véranda doit, elle aussi, être assurée. Elle n’a pas besoin d’une assurance spécifique, mais de figurer sur votre contrat d’assurance habitation. De fait, l’assurance de votre véranda fonctionne de la même façon que celle pour votre maison (qui couvre aussi la responsabilité civile). 

Certaines extensions de maison figurent par défaut dans les contrats d’assurance habitation. Il est recommandé de vérifier si vous êtes dans ce cas, en contactant votre assureur ou en relisant votre contrat. Si ce n’est pas le cas, il faudra faire modifier le contrat d’assurance.

Pour cela, vous devrez signer un avenant à votre contrat d’assurance habitation, qui prend en compte l’augmentation de la surface habitable, ainsi que les contraintes particulières de la véranda (et ses risques). Le nouveau montant de la prime vous indiquera le prix de votre assurance véranda.

Ainsi, votre véranda sera couverte pour tout dommage en cas de sinistre : dégâts des eaux, fortes pluies, tremblements de terre et autres catastrophes naturelles, incendie, et toute autre garantie souscrite dans votre contrat principal. 

Grêle, incendie, effractions : que couvre l’assurance de votre véranda ? 

L’ajout de votre véranda dans votre contrat étend les garanties dont bénéficie déjà votre maison. L’assurance habitation, appelée aussi assurance incendie parfois, couvre donc les incendies, mais aussi les explosions, les dégâts des eaux et les catastrophes naturelles.

Vous êtes ainsi protégé pour les dégâts subis par votre maison, mais aussi pour les dégâts qu’elle causerait éventuellement, comme un arbre sur votre terrain qui tomberait et casserait les meubles de jardin de votre voisin. 

Selon les assureurs, il existe des garanties supplémentaires pour pallier tout risque de mauvaises surprises, comme une assurance bris de glace ou contre les effractions. Il est particulièrement recommandé, dans le cas d’une véranda, de souscrire ces garanties. 

La véranda est en effet vulnérable à ce type de sinistre, du fait de ses très nombreuses baies vitrées qui l’exposent à plus de dommages. 

Une personne relit un contrat d'assurance, une main tenant un stylo et l'autre posée sur une maison miniature.

Quand assurer sa nouvelle véranda maison ?

Idéalement, il est recommandé d’effectuer ces démarches avant le début des travaux construction de votre véranda, ne serait-ce que pour protéger le chantier de possibles dégâts naturels ou d’actes de malveillance. 

Votre véranda doit figurer dans votre contrat d’assurance au plus tôt pour qu’elle soit protégée au même titre que votre maison, mais aussi pour que votre maison reste protégée en cas de dégâts causés via la véranda.

En effet, s’il advenait qu’un cambrioleur entre par effraction dans votre véranda sans que celle-ci figure sur votre contrat, il se peut que votre assureur refuse de couvrir les dommages infligés à votre maison (dégâts matériels, dégâts sur les personnes, vols…), ainsi qu’à votre véranda (aucun dédommagement pour les réparations). 

Vous cherchez un nouvel assureur ?
Recevez jusqu’à 5 offres personnalisées !

Quelles protections installer pour votre véranda ?

La véranda est un lien direct entre l’extérieur et l’habitation en elle-même, et protégée globalement que par des vitres. De ce fait, elle est très prisée par les cambrioleurs. Pour pouvoir la couvrir par un contrat d’assurance, les assureurs peuvent alors exiger certaines installations qui renforceront la sécurité de la véranda. Ces exigences varieront d’un assureur à un autre.

  • Vitrage antieffraction : pour les vérandas en construction, on recommande plutôt le verre feuilleté qui offre une bonne résistance aux tentatives d’effraction. Dans le cadre d’une rénovation, vous pouvez renforcer vos vitrages grâce à un film spécial. Certains assureurs imposent que les vitrages soient aux normes NBN-S23-002.
  • Serrures à verrous multipoints : vous pouvez installer des verrous à multiples ancrages sur les ouvrants de la véranda (de 1 à 3 selon l’orientation de l’ouverture de la véranda et sa facilité d’accès par l’extérieur).
  • Les verrous de sécurité : si vous avez des portes coulissantes, vous pouvez installer des verrous qui les bloquent mécaniquement de l’intérieur (ce qui empêche toute ouverture de l’extérieur).
  • Les alarmes anti-intrusion : ces systèmes garantissent la meilleure efficacité. Certains modèles vont détecter la présence d’intrus tandis que d’autres repèrent les chocs et les pressions au niveau des ouvrants. Si votre maison est déjà couverte par un système d’alarme, n’oubliez pas de demander à votre installateur de protéger également votre véranda.
  • Les volets roulants : ce type de volets, parmi d’autres choix de stores, est réputé pour être infranchissable, ce qui décourage la majorité des cambrioleurs.

Comment savoir si une véranda a été déclarée ?

D’après la loi, votre véranda doit être déclarée, à défaut de quoi, cela peut entraîner des problèmes administratifs, notamment au niveau des déclarations fiscales. Pour savoir si votre véranda a bien été déclarée, il y a deux cas de figure : 

  • Vous avez acheté une maison avec une véranda déjà construite : pour vous assurer que tout est bien en règles, consultez les documents immobiliers qu’on vous a fournis au moment de la vente. Toute annexe et extension de maison devrait figurer sur les documents notariés. 
  • Votre véranda a été construite après l’achat de la maison : vous ne vous souvenez plus avoir effectué de demande de permis de construire ou une déclaration d’urbanisme pour la construction de votre pièce supplémentaire ? En cas de doute, consultez le service d’urbanisme de votre commune, qui garde les traces de toutes les demandes de permis et les déclarations effectuées. 

S’il s’avère que votre véranda n’est pas déclarée, vous devez régulariser son statut au plus vite. Pour cela, prenez contact avec le service d’urbanisme de votre commune, qui vous indiquera les démarches à suivre. 

Vous avez besoin de conseils sur les assurances habitation ? Comparez jusqu’à 5 offres !

Vous souhaitez comparer différentes offres d’assurance pour un projet d’achat de maison ou de construction de véranda ? Remplissez le formulaire suivant et recevez jusqu’à 5 devis gratuits, personnalisés, et sans engagement.   

Devis gratuits et rapides
Sans engagement et obligation
Professionnels agréés
Décrivez votre projet
1. Quel type d’habitation désirez-vous faire assurer?

2. Êtes-vous propriétaire ou locataire du bien?

3. Quel est l’usage de votre habitation?

4. Quand désirez-vous souscrire une assurance habitation?

5. Description de votre projet

6. Ajouter des photos ou des pièces jointes (en Option)
Télécharger
Uploading…
Done!
Error! .
Vos données
Enchanté !
Veuillez indiquer votre prénom
Sympa
Veuillez indiquer votre nom de famille
C’est tout bon
Veuillez indiquer une adresse e-mail valide
Parfait
Veuillez indiquer un numéro de téléphone valide
C’est noté
Veuillez indiquer une adresse valide
Excellent !
Veuillez indiquer un code postal valide
Bien joué
Veuillez indiquer une ville valide
En soumettant votre demande, vous acceptez nos termes et conditions et notre politique de confidentialité.